Naruto et Naruto Shippuuden • CaptaiNaruto

Naruto • Bijuus et Jinchuurikis :: CaptaiNaruto

Bijûs et Jinchûrikis

Présentation générale

Les Bijûs (尾獣) - littéralement "démons à queues" -, sont des créatures possédant une quantité gigantesque de chakra. Chacun possède les traits d'un animal (renard, chat, tortue...) doté d’une ou de plusieurs queues. Plus le Bijû a de queues, plus celui-ci possède de chakra.

Ils ont en commun un chakra de couleur rouge (contrairement aux hommes qui sont généralement bleu) et une technique ultime appelée Bombe Bjiû (尾 獣 玉, Bijûdama) : une sphère de chakra condensée qui possède un immense pouvoir de destruction - comparable à une bombe nucléaire.

Cela leur a valu d'être convoités à des fins militaires : au cours des guerres ninjas, les nations furent fascinées par l’idée d’utiliser les Bijûs comme armes. Ils constituaient un moyen de dissuasion incomparable lors des affrontements entre les villages ce qui peut représenter, ici aussi, une allégorie de l'arme nucléaire.

Bijûs et réceptacles : un même destin

A cette fin, les Bijûs ont été scellés dans des êtres humains dont la vie (sociale) est sacrifiée : ils deviennent des armes vivantes. On appelle ces hôtes, les Jinchûrikis (人柱力, pouvoir du sacrifice humain). Toutefois ces personnes ne sont pas choisies au hasard : une coutume voulait que les chefs militaires (les Kages) désignent pour réceptacle un membre de leur famille, comme un frère ou un conjoint afin d’éviter les discordes.

La vie du démon et celle de l'humain sont alors liées. Si le Bijû est retiré de son hôte, celui-ci meurt. De même, si l'humain meurt, le démon disparaît en même temps (mais de manière temporaire : un Bijû n’étant qu'une masse de chakra dotée d'une forme physique, sa "mort" n’est qu’une « évaporation » de ses particules jusqu'à ce qu'il retrouve son apparence). Bijû et jinchûriki sont donc forcés de coopérer pour survivre. L’intérêt de créer un jinchûriki réside dans l'espoir que l'humain et le démon soient sur la même longueur d'ondes. De cette façon, l'humain reçoit une partie de l'immense puissance du démon.

Les particularités de l'accès au chakra du démon


Tous les jinchûrikis peuvent avoir accès au chakra du démon, en fonction de la relation qu’il entretiennent avec lui, voire se transformer en bijû. Mais cette transformation nécessite un long entraînement pour pouvoir contrôler cette puissance sans perdre la raison.

De même, le chakra du bijû peut sortir du corps du réceptacle - formant ainsi un "manteau de chakra". Il prend alors l’aspect du bijû : plus des queues apparaissent, plus la quantité dégagée est importante. Cette aura protège son hôte de certaines attaques et peut agir indépendamment de celui-ci (rendant ainsi le Sharingan incapable d’anticiper leurs mouvements).

Il existe une deuxième version de cette capacité : le chakra du bijû recouvre entièrement le corps de son hôte et celui-ci se transforme en version miniature de son Bijû ; l’octroyant ainsi plus de puissance et de capacités spécifiques selon le démon.

L'attitude des hommes vis-à-vis des Bijûs et réceptacles


Les démons à queues suscitent des réactions contrastées : les hommes sont fascinés par leur puissance en même temps qu'ils les craignent et haïssent. Les bijûs sont alors souvent considérés comme des bêtes démoniaques dont les soudaines apparitions engendrent un tournant majeur dans les sociétés. Ils sont également perçus comme des calamités naturelles, au même titre que les séismes ou la foudre. Cette aversion à l’égard des démons est inconsciemment transmisse aux jinchûrikis, qui sont assimilés au démon qu'ils hébergent dans leur corps.

L’aspect horrible et malveillant que dégagent les bijûs n’est qu’une image que le monde shinobi se fait d’eux. En réalité, leur rage provenait du fait que les hommes ne voyaient en eux que des outils de puissance et non des êtres à part entière.

 

Histoire des Bijûs

Au commencement du monde de Naruto, existait un arbre. Engloutissant les océans, divisant les terres, déplaçant les montagnes… cet arbre façonna le monde. Il est le précurseur de tout ce qui existe, dont les Hommes, ainsi que la source originelle de tout le chakra. Vénéré telle une divinité, cet arbre était connu sous le nom de Shinju (神树), littéralement le Dieu-arbre.

La prise du fruit et la fin des conflits

Une fois tous les mille ans, un fruit apparait sur cet arbre. Mais sans que l’on sache par qui et pourquoi, il fût interdit aux humains de toucher à ce fruit. Toutefois, à une époque où les Hommes se livraient à une querelle perpétuelle, une princesse brisa cet interdit en vue de cesser ce conflit. Elle s’appelait Ötsutsuki Kaguya.


En s’emparant de ce fruit, elle a acquis le pouvoir et le savoir de manipuler le chakra, faisant d’elle la première humaine à utiliser le chakra. Grâce à ce "pouvoir sacré" encore inconnu à l’époque, elle sortit victorieuse de cette lutte. À un moment après avoir obtenu ce fruit, elle donna naissance à un fils – Ötsutsuki Hagoromo – qui est né avec les mêmes attributs que sa mère concernant le chakra.

Révolte de l'arbre et victoire du Sage

Toutefois l’arbre divin, furieux contre les actions de Kaguya, était déterminé à récupérer son chakra qu'il considèrait dérobé à son insu. Il n’a pas hésité pour cela à ravager tout ce qu’il avait créé sous la forme d’un monstre doté de dix queues : le Jûbi.


En cette ère chaotique, le fils de la princesse Kaguya s’interposa contre les agissements du Jûbi et réussit à le vaincre grâce à un certain ninjutsu. Cette technique lui a permis de devenir le tout premier Jinchûriki de l’histoire en scellant Jûbi dans son propre corps. À la suite de quoi il fût vénéré comme un dieu par la vertu de sa victoire ; voyageant à travers le monde pour répandre son idéal de paix et son savoir sur le chakra. Ses hauts faits le firent connaître comme le sauveur du monde, le dieu du ninjutsu, le sage des six chemins : Rikudô Sennin.

Naissance des Bijûs

Cependant, craignant qu’à sa mort que le Jûbi s’échapperait de son sceau et de continuer continuerait son saccage pour de récupération derécupérer le chakra (que dont l’humanité connaît maintenant le concept), le Rikudô usa au crépuscule de sa vie le Banbutsu Sōzō (la création de toute chose) pour retirer le chakra de Jûbi de son corps. Privé de son chakra, le corps du Jûbi est fut ensuite scellé – via un Chibaku Tenseï – sur ce qui allait devenir la Lune. Quant au chakra de Jûbi, le sage le divisa en neuf fragments qui prirent une forme physique aujourd’hui connue sous le nom de Bijûs, auxquelles il donne chacun un nom, avant de les disperser, leur promettant qu’un jour viendra où ils seront à nouveau réunis (dans une voie diffèrente de l'originale).



Affrontement avec les hommes et domestication

Des siècles plus tard, le monde est toujours en proie à de nombreux conflits et l’humanité tenta de capturer les Bijûs pour des fins militaires, voyant en eux une arme leur assurant une victoire sous toutes les formes. Petit à petit, la perversité et la malveillance des hommes ont corrompu le jugement des Bijûs à leur égard, jusqu'à créer une aversion chez leur espèce. Depuis, les démons à queues déchaînent leur rage à travers le monde entier, finissant par se faire craindre et détester par la population mondiale.

Leur liberté prit cependant fin lorsque Senju Hashirama, descendant du Rikudô Sennin, calma leurs ardeurs grâce aux pouvoirs du Mokuton. Il les offrit ensuite aux grandes nations shinobi –fraichement instaurées– en tant que traités de paix, avec l’espoir de maintenir un équilibre de pouvoir entre les nations.

Jûbi toujours présent...

Entre-temps, le pouvoir du Rinnegan se manifesta à nouveau en la personne d’Uchiha Madara, autre descendant du Rikudô Sennin, alors que sa vie allait s’éteindre. Grâce à ce nouveau pouvoir, Madara a pu briser le sceau qui a retenu le corps de Jûbi prisonnier et à l’invoquer dans sa base secrète.


Avec cette carapace vide – qu’il baptisa Gedo Mazo –, Madara s’en servit comme un moyen de prolonger sa vie en se "connectant" avec la statue, afin d’absorber le peu d’énergie qu’elle contenait. De plus, Madara en fit un catalyseur pour produire des Zetsu à partir des cellules d’Hashirama Senju qu’il a cultivé depuis son combat dans la vallée de la fin.

Le plan Oeil de la Lune et la chasse aux Bijûs

Des années plus tard, Madara retrouva le corps amoché d’Uchiha Obito dans l’un des tunnels menant à son repaire ; il lui apporta des soins en lui greffant un corps artificiel d’Hashirama. À la suite d’une rééducation et de certains évènements (chapitres 604 à 606), Obito coopéra avec Madara pour accomplir le projet "Œil de Lune", un plan visant à plonger le monde entier dans un genjutsu. Leur ambition au travers ce plan est de bannir toute notion de "haine", de "conflit" et de "perdant" dans l’esprit des hommes. Pour accomplir ce plan, il leur fallait réunir le chakra des neuf Bijûs (même partiellement) et de les sceller dans le Gedo Mazo pour que celui-ci retrouve toute sa puissance. Une fois cet objectif accompli il leur suffirait à l’un d’eux de devenir le jinchûriki du Jûbi et de refléter son dôjutsu sur la Lune, via le Tsukuyomi Infini, pour lancer une illusion à l’échelle planétaire.

Néanmoins une telle tâche ne peut être accomplie seul. C’est pourquoi Obito, avec la coopération de Nagato –porteur des Rinnegans de Madara, fondèrent l’Akatsuki pour constituer une troupe de ninjas d’élite afin combattre les Bijûs et leurs Jinchûrikis. C’est ainsi que débuta une grande chasse aux démons à queues à travers le monde shinobi...

Bijuus et Jinchuurikis rencontrés dans le manga

A travers nos flâneries dans le monde de Naruto nous avons - pour le moment - rencontré 5 bijuus : Ichibi, Nibi, Sanbi, Hachibi, Kyûbi ; et 5 jinchuurikis : Gaara, Yugiyo, un vieil homme, l'abeille tueuse, Naruto.
Afin de ne pas brusquer la mémoire de la vieille peau, nous n'allons pas faire appel à elle et lui laisser quelques instants de répit.

 

Ichibi-Shukaku


Sabaku no Gaara Ichibi / Shukaku

 

Nibi-Matatabi


Yugito Nibi/Matatabi

Le bijuu à deux queues - Nibi - ou surnommé "le fantôme vivant" hante Yugito.
Jinchuuriki : Yugito Nii
Forme : Chat
Localisation : Kumo, pays de la foudre
Les renseignements concernant ce personnage et ce démon nous ont été offert avec parcimonie, ils n'ont subsisté que durant quelques chapitres qui ne les ont guère mis en valeur. Ainsi, il est dit que Yugito est le second ninja le plus redoutable de son village, il n'est donc pas étonnant de la voir convoquer son bijuu pour s'en servir et le contrôler selon ses souhaits.
Le Nibi possède une importante énergie vitale, par le médium de sa gueule, il expulse une boule d'énergie qu'il propulse sur ses adversaires. Pourtant, deux membres de l'akatsuki en viendront facilement à bout.

Mythologie :
Différents mythes mentionnent le nibi qui correspond au Nekomata.
Un chat. Il ne s'agit plus de ce gentil minou qui miaule et ronronne mais d'un démon souvent représenté comme une monstrueuse bête noire ailée. La composante verbale "Neko" peut s'assimiler au grec "Nekros" qui signifie "mort" en directe relation avec son pouvoir : la nécromancie, la manipulation des morts. En effet, ses deux queues lui permettraient d'animer et de contrôler des cadavres comme pour se constituer une armée de corps en putréfaction.

Symbolisme du chat :
La "figure" du chat est ambivalente.
D'une part, elle renvoie à une certaine forme de sagesse et d'autre part, cet animal est considéré comme étant sournois avec une tendance déviant vers le maléfique ; au Japon, c'est un animal de mauvaise augure capable de tuer les femmes afin d'en revêtir la forme. Le plus souvent, il se métamorphose en vieille dame afin de répendre maladie, peste etc.

Sanbi-Isopu


Yagura                         Sanbi/Isobu

Yonbi- Son Goku


Roushi

Le vieil homme ci-dessus était le jinchuuriki du yonbi dont aucun aperçu n'est disponible.
Jinchuuriki : Roushi
Forme : Inconnue
Localisation : Inconnue
Ce bijuu ne nous apparaît pas. Le lecteur arrive après l'affrontement, le combat est donc passé sous silence. Kisame a fait face au jinchuuriki et ne nous renseigne que très peu : ce démon avait des capacités de fusions élémentaires, ce qui fait écho aux pouvoirs du bijuu à cinq queues... (cf. plus bas)

Mythologie :
Le yonbi résulte - dans la plupart des mythes asiatiques - d'un croisement entre un volatile, le coq et un reptile, le serpent.
Il semble qu'avant même cette fusion, il aurait été un reptile capable d'expulser un gaz nocif, du poison à foisson et un venin mortel. Vivant près du mont Fuji (montagne volcanique située au japon), l'alliance des exhalaisons de la créature et de la fumée émanant du cratère du volcan opérèrent une métamorphose : une bête hybride qui abrite en ses entrailles coq et serpent ; ce qui met en évidence une certaine dualité. La puissance toxique de ce bijuu était telle qu'elle détruisait toute forme de vie, afin d'empêcher une propagation de la toxicité, il fut scellé au pied de la montagne.

Symbolisme de l'hybride :
L'hybride correspond aux notions de la difformité, de l'étrange, du monstrueux.
La présence du coq dans le corps du démon pourrait expliquer la dualité puisqu'il est symbole faste : son chant appelle l'astre du jour et le recul de l'obscurité. Néanmoins, il faut souligner que pour les bouddhistes le coq est associé au serpent ainsi qu'au porc et constitue l'un des trois poison : la convoitise. La forme hybride du bijuu est à rapprocher de celle du basilic figuré par un coq à queue reptilienne capable de tuer par son regard ou son haleine putride, ce fait diffère selon les légendes.

Hachibi


L'abeille tueuse Hachibi

Le bijuu à 8... tentacules de... pieuvre habite "L'abeille tueuse" !
Jinchuuriki : "L'abeille tueuse"
Forme : Taureau à tentacules de pieuvre
Localisation : Kumo, pays de la foudre
Masashi Kishimoto s'est totalement détaché de la légende japonaise qui présente le démon à huit queues comme un gigantesque serpent à huit têtes et huit queues, un monstre légendaire appelé Yamata no orochi.
Dans sa fiction, l'auteur choisit de mettre en scène un taureau géant pourvu de huit tentacules en guise de queues.
Son jinchuuriki se surnomme lui-même "l'abeille tueuse" ; frère du raikage, il est sûr de lui, de son pouvoir, de sa puissance ; une assurance frôlant l'arrogance. Rapide et puissant, c'est un excellent épéiste qui utilise également des attaques de type raiton. Il fait montre d'une agilité dangereuse qui le fait "voler comme un papillon et pi[quer] comme une abeille". Il maîtrise parfaitement son bijuu et fait appel à son pouvoir pour en finir avec Hebi et "aller boire un coup"... On retrouve - à travers ce jinchuuriki - un aspect divertissant voire spectaculaire : possédant un style de combat indéfinissable à la limite du ridicule tout en étant dangereusement dangereux, il rappe et prend le temps de composer des vers pendant l'affrontement qui l'oppose à Sasuke, ridiculisant par le même temps le personnage.
Cependant... comme tout bijuu, il doit - fatalement - être défait... L'amaterasu de Sasuke en viendra à bout...

Symbolisme du taureau:
Le taureau symbolise la puissance, la fougue, le déchaînement de la violence... Bien qu'étant un animal terrestre, certains en font un animal aquatique qui mugit avant l'orage.

Kyûbi-Kurama


Uzumaki Naruto Kyûbi/Kurama

Le bijuu à neuf queues - Kyûbi - est logé chez notre protagoniste, Naruto.
Jinchuuriki : Naruto
Forme : Renard
Localisation : Konoha, pays du feu
Si Shukaku dépose chez son propriétaire l'enfer de l'insomnie en lui faisant vivre le cauchemar de l'éveil constant, Kyûbi se révèle être un locataire complaisant qui paie volontiers son loyer lorsque Naruto le lui quémande. En effet, dans de périlleuses situations, le démon renard apporte à son hôte le chakra nécessaire au sauvetage de dernière minute. Cet acte, au premier abord charitable, ne naît pas d'une quelconque gentillesse à l'égard de son jinchuuriki, non. Malin et rusé, le bijuu sait que si Naruto venait à disparaître, il en serait de même pour lui.
Il est le plus puissant des neuf démons. Scellé par le Yondaime dans le corps du personnage principal, son esprit représente celui du feu. Sa quantité de chakra est phénoménale, quasiment inépuisable. Dans un sens, cette faculté est rassurante pour son hôte qui, s'il le souhaite, peut puiser dans son chakra ; dans un autre sens, si l'implication du démon renard pèse lourdement dans la conscience du jinchuuriki, celui-ci perd le contrôle de son humanité et s'abandonne aux instincts primaires.

Mythologie :
Plusieurs légendes grouillent autour du démon renard à neuf queues.
Il faut savoir que l'esprit de ce bijuu est familièrement appelé "kitsune". Un kitsune est capable de "pénétrer" une personne pour la posséder. La ruse, la malice caractérisent son comportement. Il peut se métamorphoser en une magnifique jeune femme, trompant les hommes pour mieux les appâter (on se souvient alors des farces et transformations de Naruto).
Certains mythes font référence à la rivalité qui existait entre Kyûbi et le démon à huit queues qui, longtemps, ont lutté jusque la défaite de ce dernier face au gigantesque chakra du démon renard.
En extrême-orient, le renard possédait une énergie vitale phénoménale et l'on pensait qu'il était détenteur de l'élixir de longue vie.
Certaines histoires chinoises relatent son emprisonnement dans une jarre. Lorsqu'il atteignait la longévité, il devenait le fabuleux renard céleste à neuf queues.


Statue représentative du Kitsune

 

Les autres bijuus

Masashi Kishimoto évoque l'existence de neuf bijuus éparpillés à travers son monde fictionnel. La plupart de ses créatures sont empruntées aux légendes asiatiques, l'auteur s'en est largement inspiré tout en REcréant puisque les variantes sont notables :

Gobi

 
 Kokuō

Rokubi

Il était deux fois, Rokubi.
Connu également sous le nom de Raijuu. Une belette à six pattes. Une créature couleur d'or qui contrôle tout élément ayant trait à la foudre comme le tonnerre ou les éclairs, avec l'étonnante capacité de se constituer Générateur Electrique.
Il fut un temps, dans le temps légendaire, le démon terrorisait la population quand un guerrier usa de la technique du "raikiri" qui rebondit sur le rokubi ; ce qui permit au fameux guerrier de l'affaiblir et ainsi de le sceller dans le tombeau élémentaire chinois : celui de la foudre.

Symbolisme de la belette :
Il est conté que les belettes sont capricieuses et l'un de leur plaisir est de gâter l'humain les soirs de grands orages en se cachant dans son nombril.
Souvent, la belette est un animal qui inspire la crainte puisqu'elle est associée à la foudre, un élément qui détruit, symbolise la mort : elle frappe et tue.


Sculpture représentative du Raijuu

Shichibi

Il était trois fois Shichibi.
Souvent désigné sous l'appellation de Kaku, son idendité est double puisque certains le désigne sous le nom de Mujina. Représentant le blaireau, il manipule l'argile et a la capacité de se métamorphoser grâce à cette matière. Adroit et maître dans l'art de la duplicité et de la tromperie, il piège facilement ses victimes par le médium de la terre ; par ailleurs, comme tout démon, il fut maîtrisé et scellé dans le tombeau de la Terre.
On remarque des caractéristiques communes à un personnage du manga : Deidara.  Masashi Kishimoto s'est - par conséquent - inspiré de ce bijuu pour élaborer les pouvoirs de son personnage.

Symbolisme du blaireau :
Il est associé à une réputation peu flatteuse.
En effet, la ruse et la tromperie le dominent. Les soirs où la lune est pleine, il arpente les rues noires, travestit en vieux moine pour mieux abuser de ses victimes.
Pourtant, si sa réputation lui offre un aspect malveillant, il ne faut pas négliger les points positifs qui l'entourent : le blaireau symbolise la richesse, la prospérité et l'abondance.

Conclusion

Ainsi s'achève ce dossier. Nous espérons qu'il vous plaît et que les différents renvois aux fiches (pour les Bijûs, les réceptacles) vous auront permis d'en apprendre plus sur ces personnages et créatures !

 

Ared Tekenshi